Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Retrouvez les recommandations et les Bulletins de Santé du Végétal (BSV) de votre région

Alternatives au glyphosate pour la destruction des prairies

Retour

Synthèse


Actualité publiée le : 20/12/2018

    Les prairies conduites de façon annuelle (dérobée, etc.) ou pluri-annuelle peuvent être à l’origine de difficultés de gestion des repousses si elles ne sont pas détruites correctement (selon les techniques et la période). Cette destruction peut être chimique avec un recours au glyphosate. Dans le réseau DEPHY FERME grandes cultures polyculture - élevage, la destruction de prairies temporaires représente 5% des usages du glyphosate.

(source : brochure Le glyphosate dans le réseau DEPHY FERME : état des lieux, freins et alternatives, Novembre 2018)

 

    Cette culture fait globalement peu appel au glyphosate car il est principalement utilisé pour sa destruction. Cependant les doses utilisées sont plutôt importantes (800gr/ha/an en moyenne dans le réseau) car elles ont pour objectif de détruire une culture en place, implantée en moyenne depuis plus de deux ans. Actuellement des alternatives à l’utilisation du glyphosate sont mises en œuvre dans les exploitations. L’alternative au glyphosate, et aux solutions chimiques en général, pour la destruction des prairies est la destruction mécanique. Elle peut se concrétiser par un travail du sol profond de type labour, ou par un travail du sol moins conséquent mais nécessitant la combinaison de différentes actions mécaniques avec un ou plusieurs passages d’outils.

La période de destruction souvent recommandée est le printemps, car elle permet de mieux valoriser l’azote restitué par la destruction de la prairie (voir la destruction de prairie sans avoir recours au glyphosate, Terra, avril 2018 et Destruction de prairies: Evitez le lessivage). La nature des cultures à implanter est aussi à réfléchir afin de valoriser au mieux cet azote, selon leurs besoins et leur capacité à exploiter l’azote du sol.

 

Différentes méthodes mécaniques permettent de détruire une prairie

Le FiBL (Suisse) a réalisé en 2016 une démonstration de différents outils de destruction de prairies :

 

 

L’article Entraid’ Huit outils de destruction mécanique des prairies présente 8 outils de destruction de prairies qui étaient en démonstration en Bretagne.

Le scalpeur est un outil spécifique de déchaumage, muni de lames qui tranchent le sol horizontalement coupant ainsi les plantes entre le collet et la racine puis tirent la végétation en surface pour l’exposer au soleil, grâce à des socs plats. Ces outils de scalpage sont souvent équipés d’un rouleau derrière l’outil permettant de bien coucher et écraser les racines. La destruction d’une prairie peut aussi se faire à l’aide d’autres catégories d'outils déchaumeurs. À disques ou à bêches roulantes, ces outils tranchent et retournent le sol sur une profondeur superficielle, entraînant la mort des végétaux par blessure et asphyxie. Doubler le passage d’un déchaumeur est souvent recommandé pour une destruction de prairie efficace. L'article de Réussir Machinisme Choisir entre 7 types de déchaumeurs présente plus spécifiquement ces outils.

Enfin, le labour superficiel, à l’aide de charrues déchaumeuses, ou le labour profond, permettent eux aussi de détruire une prairie. Consultez la fiche technique GECO « Répartir les labours dans la rotation »